De nombreux enfants éprouvent des difficultés à suivre l’apprentissage scolaire normalement. Les « dys », les troubles de l’attention, les difficultés de concentration, les troubles du comportement sont en augmentation.

Lorsqu’un enfant présente ce types de difficultés, on commence par poser un diagnostic, puis on croît que c’est irrémédiable, qu’il sera comme cela jusqu’à la fin de sa vie. Or il n’en est rien ! Les découvertes des neurosciences nous prouvent tous les jours que le cerveau a une immense capacité de régénération. Il peut changer ses comportements, il peut trouver d’autres circuits lorsque certains sont endommagés.

Le cerveau possède une plasticité, c’est à dire que rien n’est figé.

Un enfant de 7 ans « dys » a un cerveau capable d’installer de nouvelles connexions. Il suffit de le stimuler, au lieu de le laisser s’engluer dans un  comportement inefficace.

Or, beaucoup de parents ne cherchent qu’à « aider » l’enfant, avec un AVS, un ordinateur, des aménagements d’horaires : pourquoi pas ? Mais partir du principe que seul, l’enfant n’y arrivera pas, c’est tout d’abord lui montrer qu’on ne croît pas en lui !

Mon tempérament me fait refuser cette attitude : je crois en tout être humain ! Je crois que toute personne est capable de soulever des montagnes. Je crois que tout enfant peut progresser et réussir une scolarité normale. (Sauf pathologie très grave évidemment)

C’est pourquoi je me suis intéressée à la méthode Tomatis, car elle agit au niveau du cerveau. En stimulant l’écoute, par le biais du renforcement des muscles de l’oreille moyenne, le programme audio-vocal permet au cerveau de changer certains comportements. En particulier au niveau de l’anxiété, de l’hypersensibilité, l’hyperacousie, qui sont présentes chez ces enfants à des degrés divers. Mais aussi au niveau de la concentration, de l’attention, de la mémoire. Quant à la lecture elle s’améliore rapidement car nous lisons avec notre oreille ! De plus, l’oreille conditionne nos mouvements, donc en stimulant l’écoute on améliore l’écriture.

Grâce à la méthode Tomatis, ces enfants développent leurs capacités de façon plus efficace, car leur écoute va devenir plus performante. De plus, j’utilise le chant, la lecture à voix haute, et aussi le piano, non pas pour en faire des musiciens, mais pour développer leurs fonctions cognitives, et ainsi, faciliter les apprentissages. ​Cette méthode intervient en complément, et souvent en amont d’autres spécialités(psychologues, orthophonistes, psychomotriciens, ergothérapeutes, professeurs de chants, centre de formations aux langues étrangères, etc).

Une fois le changement d’écoute accompli, il n’y a pas de retour en arrière, tout progrès est acquis. Les dyslexiques qui se mettent à aimer lire continuent à lire de mieux en mieux. Je revois parfois des personnes qui avaient fait un programme Tomatis à l’âge de 15 ans pour des problèmes scolaires avec succès et qui reviennent à 50 ans pour des raisons de stress. Les effets de la méthode ont donc duré pendant 35 ans!  

Cette méthode moderne de stimulation du cerveau a démarré en France dans les années 50, et existe maintenant dans le monde entier. Pour ma part, j’exerce à Tours et je me déplace à domicile dans un rayon de 200km autour de chez moi. N’hésitez pas à m’appeler pour faire un bilan d’écoute.